Gakuen Ouji, Playboy Academy - Jun Yuzuki

Publié le par livresquementvotre

Des mangas (que je classerai en BD puisque je n'en lis pas assez pour faire un genre à part). J'ai donc lu, suite à un emprunt à une amie, les trois premiers tomes en une matinée la semaine dernière. Voilà ce que j'en ai pensé...

 

Gakuen Ouji, Playboy Academy

Jun Yuzuki

Soleil Manga

gakouen-ouji-playboy-academy-1-soleil.jpg

 

4e de couverture

Bienvenue dans la célèbre école privée Jôshi, qui nécessite un niveau de connaissances particulièrement élevé et qui accueille la future élite du pays ! Jusqu'à récemment, il ne s'agissait que d'un lycée pour filles, mais une classe dans laquelle une poignée de garçons étudient vient d'être ouverte. On pourrait s'attendre à ce qu'ils vivent dans un véritable harem, un lieu permettant d'assouvir tous leurs fantasmes masculins. En réalité, dans ce bahut, ce sont plutôt les filles qui, pour décompresser, font la loi et laissent parler leur libido. Les mecs ? Elles doivent se les partager et ce n'est pas sans occasionner quelques pratiques très salaces...

 

Mon avis

Azusa Mizutani est nouvel élève dans cet établissement peu ordinaire. Pour survivre dans ce lycée lorsqu'on est un mec, on trouve plusieurs options : on essaye d'assouvir les besoins sexuels de toutes les filles, on est une idole imprenable (sachant que si l'on choisit cette option il y a des risques de tentatives de viols), ou on se déclare en couple officiellement et les autres filles ne peuvent pas vous toucher. Mizutani se retrouve donc plus ou moins contraint de se déclarer en couple avec la première fille venue (qui n'a rien demandé !), Rise Okitsu. S'ensuit des péripéties toutes plus drôles les unes que les autres.

 

Comme je le signalais plus haut, je n'ai lu que les trois premiers tomes qui m'ont tous autant plus les uns que les autres. 

Les dessins sont très agréables à regarder (je ne lis pas beaucoup de mangas mais je sais qu'en bande dessinée je suis plutôt difficile sur la façon dont c'est dessiné). Ce sont des illustrations douces, linéaires (pas trop hachées).

Au niveau de l'histoire, c'est vraiment rigolo. Parfois un poil pervers mais sans plus : ça reste très soft. Malgré la face un peu déluré de ce monde avec un lycées de femelles dominatrices, les personnages principaux sont vraiment fouillés et plus l'histoire avance plus on en apprend, et plus on en apprend, plus on veut en apprendre. Bref, on se laisse bien prendre au jeu et je crois que je vais me hâter d'emprunter les suivants à la demoiselle qui m'a prêté ces livres ^_^

 

 

Au niveau de l'âge... je dirais à partir du lycée grosso modo. 

J'attribue à ces tomes une note globale de 4/5

 


Publié dans Bandes Dessinées

Commenter cet article