Un avion sans elle, Michel Bussy

Publié le par livresquementvotre

Une de mes dernières lectures en date (et celle qui m'a remis le pied à l'étrier en terme de lecture de roman). 

Synopsis

Lyse-Rose ou Emilie? Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de trois mois? 

Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule. Dix- huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert 
le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.

Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame?

 

Mon avis

Et bien, je n'ai peut-être pas accroché autant que l'amie qui me l'avait conseillé. C'est le premier livre de Michel Bussy que j'ai lu. 

D'un côté, l'intrigue est intéressante. Très honnêtement, dès les premières pages, je me demandais comment ça allait pouvoir nous tenir en haleine juste sur une histoire d'identité, de nom. Après tout, la question est fermée : oui ou non, Lyse-Rose ou Emilie. Finalement, je ne sais pas vraiment comment il le fait (sûrement par le biais de ce journal qui est lu au fil du roman par Marc et dont on attend vraiment la suite) mais il arrive à nous faire attendre, à nous faire languir. On veut savoir, on croit savoir, mais on ne sait jamais, pas tant qu'on n'a pas lu les quelques dernières lignes révélatrices. C'est le gros point fort de ce livre : on attend et on ne sait pas. Ca en fait certainement un bon live.

Cependant, je l'ai lu en plusieurs fois avec des pauses assez conséquentes entre quelques passages. Il se lit aisément mais je m'ennuyais parfois. Le rythme n'est pas assez soutenu pour moi et, de fait, je me suis souvent retrouvée avec l'envie de sauter des pages qui me semblaient moins utiles pour avancer plus vite. 

A chacun de se faire son idée. Je suis mitigée sur le sujet. J'ai maintenant d'autres livres de Michel Bussy en réserve. Ma môman - qui les a tous lu - m'a dit que je n'avais pas encore lu le meilleur. A charge de revanche alors ! 

Publié dans Adultes - Romans

Commenter cet article